Nos envies, nos projets, nos emmerdes.

Depuis quelques temps, vous êtes nombreux à nous remonter des problèmes techniques sur SensCritique. On ne va pas se mentir, vous avez vu juste. Et nous n’avons pas pris la parole sur le sujet. Il est temps pour nous de le faire, en tâchant d’être le plus clair possible. Pour cela, nous devons vous raconter l’histoire récente de SensCritique en quelques dates clés.

2015 : Vers un modèle économique viable

Deux des trois fondateurs (Kevin et Clément) décident de prendre du recul pour se consacrer à d’autres projets. Même s’ils gardent un œil bienveillant sur l’aventure, ils ne sont plus opérationnels. Reste Guillaume, le troisième associé.

Nous gardons une super motivation, mais nous perdons avec eux une certaine exigence et surtout se présente à nous une urgence très concrète. Si nous voulons garder notre indépendance et rendre notre projet pérenne, nous devons trouver un modèle économique viable.

Le site continue sa croissance, et vous êtes toujours plus nombreux à nous soutenir. Cela booste l’équipe et nous aide à passer ces moments de stress. Nos efforts paient, l’équilibre financier est atteint en 2017. La communauté se développe, nous organisons nos premiers événements, nous participons à des festivals, notre notoriété augmente, etc. C’est formidable car le projet est enfin rentable et votre engagement toujours plus conséquent.

En revanche, très progressivement nous voyons arriver des retours négatifs sur l’usage du site. À vrai dire, nous en avons toujours eu, nous ne nous appelons pas SensCritique pour rien. Néanmoins les retours insistent de plus en plus sur des dysfonctionnements, notamment des lenteurs et des petits bugs que nous constations peu avant.

Cela reflète une réalité : en quête d’un équilibre économique vital pour le site, nous nous sommes involontairement éloignés de notre produit.

2018–2019 : Un nouveau cap

Les dysfonctionnements les plus importants sont réglés, mais les années ont laissé des traces et nous sommes de plus en plus freinés par la structure technique même du site. Les changements que nous souhaitons mettre en œuvre se trouvent souvent bloqués ou particulièrement complexes à produire.

2020 : Une décision radicale

Si nous voulons faire évoluer SensCritique, il est nécessaire de tout refaire : nous devons recoder totalement le site et adapter nos langages de programmation. C’est un choix difficile, car nous savons qu’il ne nous sera pas possible de proposer des nouveautés durant des mois. Nous savons également que cela sera un vrai challenge pour l’équipe. Heureusement, nous nous éclatons déjà à repenser le site…

Nous n’avons pas estimé nécessaire de communiquer, car nous pensions sortir cette nouvelle version début 2021. Comme souvent, nous avons été un peu trop optimistes, surtout dans ce contexte sanitaire.

Et comme toujours, c’est une mauvaise décision de ne pas communiquer. SensCritique s’est construit sur votre enthousiasme, votre soutien et notre passion commune. Nous vous devons d’être transparents sur nos projets.

2021 : A new hope

Rafraîchi et légèrement repensé, SensCritique s’appuiera sur des fondations solides. Ce sera la première étape. La seconde sera de faire évoluer rapidement notre plateforme en ajoutant de nouvelles fonctionnalités qui intégreront vos nombreux feedbacks, notamment sur l’application.

Nous avons une équipe formidable, qui s’est renforcée récemment. Nous en profitons pour souhaiter la bienvenue à nos nouveaux développeurs, Florian, Thibaut et Nassim (vous pouvez voir toute l’équipe ici). Elle travaille d’arrache-pied pour sortir notre nouveau bébé et vous proposer la meilleure expérience possible.

Votre engagement et votre confiance nous stimulent depuis des années. Alors forcément, c’est un moment excitant pour toute l’équipe, que nous avons vraiment hâte de partager avec vous.

D’ici-là, nous allons prendre la parole plus régulièrement pour vous partager les avancées du projet et certains aspects de notre travail. Nous parlerons peut-être même un peu technique…

En attendant, rendez-vous dans les salles !

www.senscritique.com